bodysurfComité régional d'aquitaine de SurfETRpyrénées atlantique

Le BodySurf à l’honneur !

 Après plusieurs tentatives et annulation à cause d’une météo très défavorable, le regroupement bodysurf à enfin eu lieu ce mercredi 12 juin à Anglet. Très belle après midi ensoleillée avec de très jolies conditions de surf, 1m à 1m20 glassy sur la plage du club. Cinq bodysurfeurs étaient présent : Clemente Matéo, Hiriart Hugo, Lalague Lucas, Laudouard Léo et Morau Martin. L’objectif d’un tel regroupement est de s’améliorer en compétition, aussi bien techniquement que tactiquement. David Dubes notre professionnel de la discipline était présent pour fournir son expertise technique et partager son expérience auprès de nos cinq compétiteurs.

Les thèmes suivants ont été abordés :

–        Placement et entrée en vague

–        Analyse et amélioration de la fonctionnalité des figures de bases

–        Analyse et amélioration de l’enchainement et de la finition de vague

–        Discussion générale sur l’aspect tactique en compétition

Bref, un bilan très favorable pour cette après midi très sportive !!

Le prochain regroupement bodysurf est prévu au mois de septembre.

Ecrit par Mathieu Vayron

 

L’expertise de David Dubes :
Conditions : vagues de 1m environ Propre peu de vent off shore, marée montante avec vague creuse en début de session laissant la place à des vagues plus plate. Les sections ouvrent largement et permettent un travail de glisse important.
Fréquentation du spot élevé.

I Séquence 1
Objectifs : Observation des rider, et de des défauts principaux.
1- Demande de réalisation d’exercice simple pour évaluer la structure du Bodysurf et la glisse
2- Identification et correction des défauts majeurs puis orientation des exercices.

Consignes :
– garder la tream line
– essayer d’adopter une position générant le moins de frottement possible en variant les positions de corps
– Finition systématique des vagues par une phase de glisse « tout droit dans la vagues »
– Harmoniser le passage des bras (de bras le long du corps à 1 bras devant)
– Aborder la notion de respiration / Apnée dynamique.
Exercices :
1- Vague 1 et Vague 2
Sans manœuvres, tenir la tream line avec le maximum de fluidité dans la position naturelle du rider.
2- Vague 3 et Vagues 4
Alterner sur la vague dans la tream line une phase de side riding, puis de front riding, bras le long du corps puis retour en position side riding.
3- Vague 5 et vagues 6
Alterner sur une vague les trois positions adoptables en bodysurf : Side /front / back. Avec le maximum de fluidité.
4- Vagues 7 et 8
Alterner les deux coté du bodysurf en side riding, prélude a une manœuvre inversé.

Conclusion de séquence
Placement :
Profondeur (axe Y) : correct mais facile au regard des conditions
Latéral (axe X) : veiller au bon placement en prenant des repères terrestre (2) et tenir sa position par rapport au choix fait en observant le spot de l’extérieur. L’adaptation et le changement se fait après un temps de réflexion dans l’eau.
Qualité du bodysurf
Pour la première analyse, je relève les défauts majeurs pour le débriefing d’après session (30mn)
Les points à travailler rapidement
-Placement, surtout le placement pour pouvoir exploiter les 10 premiers mètres de la vague.
-Entrée en vague toujours en partie la plus haute possible. NE PAS PRATIQUER DE DAUPHIN qui génère une entrée en vagues trop basse, un retard dans la prise de décision, et une vision retardé. La conséquence est souvent une vitesse insuffisante dans la première partie de la vague. Première partie de la vague déterminante pour le jugement en compétition.
-positionnement du regard et des épaules toujours tourné vers la direction à prendre.
Cependant la position générale du corps doit tendre à éliminer les frottements. J’observe des que certain rider sont soit trop cambré se qui génère une position de bassin trop basse, soit trop en appuis sur l’épaule ce qui a tendance à faire oublier que l’on bodysurf avec l’ensemble du corps.
-garder une la tream haute reste le souci principal en bodysurf. Le replacement vers le haut de la vague doit être un axe de travail constant pour le bodysurfeur de compétition.

II Séquence 2

Objectifs :
-améliorer la fonctionnalité des figures de bases (vrille)
-améliorer l’enchainement et la finition des vagues.
-Essayer de penser au control de la respiration dans les différentes phases de la vagues .
-Enchainement de manœuvres.

Exercices :
1- Vague 1 :
Sans manœuvre, Essayer de passer au dessus et en dessous de la tream line simplement en modifiant la pression des appuis corporels
Objectifs : maximisation de la phase de glisse, changement des appuis corporel
2- Vagues 2
Le rider est dans la tream line et va effectuer une vrille de replacement.
Cette vrille est aussi appelée « vrille inversée ». Elle doit permettre au rider de se retrouver dans la partie haute de la vague (au dessus de la tream line).
3- Vague 3
Le rider dans la tream line va effectuer une vrille de progression. C’est une projection du rider vers l’avant.
Le rider doit s’aider de ses appuis bras pour s’aider à dégager vers l’avant avec le maximum de fluidité et de grâce.
4- Vague 4 et 5
Enchainement minimum de 2 manœuvres fonctionnelles. Puis d’une finition de vagues avec un changement brutal de direction perpendiculaire à la côte. (Tout droit dans la mousse avec changement de posture de corps)

Analyse

Les réflexe à revoir
– soigner le placement et faire attention à ses repères.
– Soigner impérativement les entrées en vagues par un meilleurs placement en profondeur, à l’arriver de la série.
– Comprendre que l’aisance de l’entrée en vague est déterminante pour juger de l’aisance d’un rider.
– Bannir les départ Dauphins comme réflexes de départ.
Les phases de glisses
-Améliorer la position générale en plaçant mieux son bassin et ses épaules mais avant tout son REGARD
-travailler en passant alternativement d’une glisse frontale à latérale sur de longs rides à l’entrainement
-chaque passage doit générer le moins de trouble à la glisse possible.
-Travailler en glisse frontale les bras le long du corps dans les phases de d’ouverture de vague plate.
-Faire attention à ne pas descendre trop bas dans la tream line.
– Toujours rechercher le placement du corps et la vitesse avant d’exécuter une figure.
-Prendre conscience des mouvement parasite (bras , jambes) devenu réflexe mais qui sont soit visible et donc détourne la mise en valeur de l’aisance , soit non visible et qui provoque du frottement.
Les manœuvres
-Travailler les figures vrilles de bases en rotation normale et inversé en « cassant « le moins possible sa vitesse.
-Adapter la position du corps dans chaque phase de retournement.
-Essayer d’aller vers des vrilles fonctionnelles de replacement vers le haut par exemple ou d’extraction vers l’avant.
-Incorporer dans son panel de manœuvres une ou deux figures qui permettent de finir une vague proprement lorsque celle ci est courte ou de mauvaise qualité.
-Insister sur le travail dans la mousse.

Conclusion et axes de travail
Nous devons avoir constamment à l’esprit les défauts majeurs relevés ici et organiser des séances à thèmes.
Les riders présent ont une bonne marge de progression.
Il faut s’attacher à travailler l’aisance et le relâchement corporel, le placement et les manœuvres de bases fonctionnelles.
Une bonne condition physique et un travail spécifique doit leur permettre de progresser dans leur Bodysurf.
Exercice de renforcement, natation sportive serait souhaitable.
Les notions de tactiques de compétitions n’ont pas été abordé ou très peu.
Les notions de planifications n’ont pas été abordées.

Analyse de
Dubès David Watermansport surfschool
Pour la Ligue d’Aquitaine de surf