Agenda SurfstageSurf

[FFS] Stage national d’hiver en Afrique du Sud

Après l’Australie ces dernières années, les meilleurs espoirs français feront leur stage national d’hiver en Afrique du Sud (7 février au 4 mars) avec comme objectif de préparer la saison 2014. Départ ce vendredi pour trois semaines intensives.

ARANCIBIA_FFSURFChangement de cap. Après quatre années en Australie, direction l’Afrique du Sud pour les 14 meilleures jeunes (cadets et minimes, garçons et filles), identifiés par la DTN. Moins loin, moins cher, avec des vagues de qualité et la possibilité de rencontrer les meilleurs jeunes de l’une des nations fortes du surf international. Pour la Directeur technique national Michel Plateau, ce changement s’explique par « le souhait de changer de destination pour diverses raisons. L’Australie était importante car elle permettait à nos jeunes de côtoyer les professionnels français, qui y préparaient leur saison. Mais on a l’opportunité via la Ligue de La Réunion, qui entretient de bonnes relations avec le pays, de nous déplacer cette fois en Afrique du Sud. Financièrement, c’est aussi moins lourd. Quant aux conditions de climat et de vagues, elles sont aussi propices que l’Australie. »

Michel Plateau : « Alimenter les équipes de France »

Ce stage national qui se tiendra du 8 février au 4 mars, a un double objectif : préparer nos espoirs pour la saison à venir et organiser la sélection pour les Mondiaux ISA juniors d’avril 2014. Ils seront quatorze surfeurs français à Durban, « retenus par rapport aux nombreuses compétitions de référence de l’année écoulée et suite aux détections des entraîneurs et cadres techniques nationaux », précise le DTN. Il s’agit en l’occurrence de minimes 1 et 2, de cadets 1 et 2, et d’ondines – 16 ans.
« Ce stage va donc nous permettre d’alimenter l’équipe de France pour les Mondiaux ISA d’avril et l’Eurosurf juniors de cet automne », commente Michel Plateau. Les dates des Mondiaux ISA juniors ont été annoncés voici quelques semaines, ce qui est très tard, mais avec une organisation tôt dans l’année 2014, en avril (5-13 avril)… « On n’a guère le choix pour nos sélections. On mettra en place un dispositif de sélection pour les juniors », explique le technicien.

« Toutes les régions sont représentées »

Particularité intéressante des 14 surfeurs qui découvriront l’Afrique du Sud, ils viennent d’horizons divers. Le DTN s’en réjouit : « On a une représentation de toutes les régions, ce qui n’est pas le but mais il s’agit des faits. Toutes les régions sont concernées. »
Concrètement, ce stage s’articulera en deux temps : l’entraînement et la formation sur les deux premières semaines, la sélection sur la dernière semaine. Quatre personnes seront en charge de l’encadrement (coach, ciné et responsable du suivi scolaire). Un juge international français rejoindra le collectif pour la dernière semaine afin de participer à la sélection.

Match avec les jeunes sud-africains

« La particularité cette année est de pouvoir organiser une rencontre avec les jeunes sud-africains, se félicite Michel Plateau. En Australie, les jeunes ne faisaient pas de compétition. Ils avaient l’opportunité de voir le Quik Pro de Snappers pour terminer le stage. Là, grâce à la Ligue de La Réunion, on va pouvoir mettre en place des matches avec les locaux, tout du moins avec ceux de la province du Natal dont fait partie Durban. » Cette rencontre est programmée lors de la première semaine sud-africaine.

Les 14 « Sud-Africains »
Cadets 2 : Len’s Arrancibia (Biarritz, pays Basque) et Titouan Boyer (St Martin)
Cadets 1 : Téo Julitte (Quiberon, Morbihan), Attilio Goncalves (La Réunion), Léo Paul Etienne (Guadeloupe) et Augustin Arrive (Sables d’Olonne, Vendée)
Minimes : Erwan Blouin (Arcachon, Gironde), Marco Mignot (Biarritz, pays Basque), Mathis Crozon (La Réunion)
Filles : Nina Reynal (St Barthélémy), Camille Lavocat (St Barthélémy), Juliette Brice (Lacanau, Gironde), Lisa Girardet (La Réunion) et Mahé Javegny (La Réunion)

Staff : Stéphane Corbinien (directeur des équipes de France), Nicolas Berthé (CTN), Christophe Mulquin (entraîneur), Pierre-Marc Gaillard (kiné)

Texte FFS