Aquitainebodyboard

[Evénément] La France vice-championne du monde par équipe au Chili

Winner_Aloha_Cup_Team_France_Closing_Ceremony_Rommel_Gonzales_24

Vainqueur de l’Aloha Cup, l’épreuve en relais, l’équipe de France conclu en beauté ses championnats du monde de bodyboard à la deuxième place au classement des nations, samedi au Chili.
Forcément un peu déçue de ne pas avoir (re)conquis son titre de 2011, elle maintient toutefois son rang sur le podium de la hiérarchie mondiale.
Le bilan des Mondiaux 2014 avec Nicolas Padois, le team manager tricolore.

Grâce au titre mondial d’Amaury Lavernhe en drop knee et à sa deuxième place en Open, ainsi qu’à la médaille de bronze d’Anne-Cécile Lacoste et à la finale de Jérémy Arnoux, les Français sont ainsi montés sur le podium de cette quatrième édition.
Une édition remportée par le pays hôte, le Chili. « Ils étaient vraiment très forts sur leur spot », concède Nicolas Padois, le team manager de l’équipe de France. « Cette vague est très particulière et les Chiliens la connaissent par coeur, ce sont eux qui ont eu les plus belles. De plus, ils ont un sacré niveau. »

Un écart infime avec le Chili

Les Bleus échouent d’un rien au classement final : 173 petits points les séparent du Chili. « C’est peu, un tour de plus, une place de mieux. Mais c’est beaucoup aussi, car les Chiliens auraient eux aussi pu passer un tour de plus ou mieux se placer en finale, explique le technicien français. Avec des « si », on peut refaire tous les championnats. » Quant à l’interférence (sévère) de dernière seconde d’Anne-Cécile Lacoste en finale dames qui lui ôte la médaille d’argent, elle coûte 160 pts à la France qui aurait alors échoué à 13 pts du Chili, « ça aurait été pire… » souffle Padois.

Les Bleus vainqueurs du tag team
Avec une blessée (Kim Véteau, entorse au poignet) et une élimination précoce (Max Castillo, 25e), la France savait que ses chances allaient être minces. Sa deuxième place est d’autant plus belle qu’elle a remonté une situation compliquée et qu’elle dépasse des nations majeures comme le Brésil et l’Afrique du Sud.
De fait, les Français sortent « forcément déçus de ne pas avoir repris le titre de 2011 » mais « la tête haute et heureux d’avoir terminé en beauté en remportant le tag team », l’épreuve de relais qui a conclu les Mondiaux, samedi à Iquique. « Cela prouve notre valeur, on voulait cette victoire pour démontrer qu’on était les meilleurs, lance Padois. Et ce qui est beau, c’est que Maxime Castillo prend une petite revanche et nous offre en partie cette victoire avec la meilleure vague de la finale (8,67 pts). »

Un spot compliqué
Une Aloha Cup que les Bleus enlèvent pour 0,02 point devant le Portugal, au terme d’un finale à suspense (68,79 pts à 68,77 pts).
En conclusion, Padois estime que ces Mondiaux 2014 auront été « les plus ouverts de toutes les éditions avec un spot compliqué, pouvant offrir des vagues parfaites en continu ou de longues accalmies. » Et si l’Australie et les Etats-Unis ont boudé ce rendez-vous planétaire, le manager tricolore assure que « leur présence ne leur aurait pas garanti le succès ou le podium au regard du niveau général et du spot de compétition. »

« On a tenu notre rang ! »

Victorieuse du classement des nations en 2011 aux Canaries, deuxième en 2012 au Venezuela, deuxième encore cette année au Chili, l’équipe de France démontre qu’elle figure parmi les meilleures. « On a tenu notre rang ! se félicite le team manager. On a beau changer de visage à chaque fois avec des sélectionnés différents, on répond toujours présent. »
Un constat qui devra être vérifié l’an prochain, à la même date et sur le même site ! Lors de la cérémonie de clôture, la ville de Iquique et l’International Surfing Association ont en effet annoncé avoir renouvelé le bail pour l’organisation de la 5e édition des Mondiaux de bodyboard en 2015.

LE CLASSEMENT DES NATIONS
1. Chili 8,738 pts
2. France 8,565
3. Afrique du Sud 8,336
4. Portugal7,227
5. Pérou 7,052
6. Brésil 6,504
7. Venezuela 6,361
8. Costa Rica 5,506
9. Argentine 5,050
10. Equateur 4,950
11. Puerto Rico 3,670
12. Mexique 1,980
13. Panama 1,170

LE CLASSEMENT DES FRANCAIS
Open
Amaury Lavernhe : 2e place
Jérémy Arnoux : 4e place
Maxime Castillo : 25e
Open dames
Anne-Cécile Lacoste : 3e place
Drop Knee
Amaury Lavernhe : champion du monde
Juniors
Alexandre Castillo : 5e place
Juniors filles
Kim Véteau : 7e place

L’EQUIPE DE FRANCE
Amaury Lavernhe
Catégorie : Open et drop knee – 29 ans – La Réunion – Champion du monde 2010 et 2014; champion du monde par équipes 2011 et vice-champion du monde par équipes 2014 ; vice-champion du monde ISA en 2011 et 2014 ; champion du monde de drop knee 2014
Jérémy Arnoux
Catégorie : Open – 27 ans – Guadeloupe – 4e mondial ISA en 2014 et vice-champion du monde par équipes en 2012 et 2014
Maxime Castillo
Catégorie : Open – 20 ans – La Salie/Arcachon – Champion du monde juniors 2012 et vice-champion du monde par équipes en 2012 et 2014
Anne-Cécile Lacoste
Catégorie : Open dames – 32 ans – La Salie/Arcachon – 5e mondiale en 2012, vice-champion d’Europe 2013, championne du monde par équipes 2011 et vice-champion du monde par équipes en 2012 et 2014 ; 3e mondiale ISA en 2014
Alexandre Castillo
Catégorie : juniors – 18 ans – La Salie/Arcachon – Vice-champion d’Europe juniors 2014 ; 5e mondial ISA en 2014 et vice-champion du monde par équipes 2014
Kim Véteau
Catégorie : juniors filles – 17 ans – Guadeloupe – Championne de France espoirs ; 7e mondiale juniors ISA en 2014 et vice-champion du monde par équipes 2014
Nicolas Padois
Team manager – Champion du monde par équipes en 2011, vice-champion du monde par équipes en 2012 et 2014 ; champion d’Europe par équipes en 2012, 2013 et 2014
Thierry Durantel
Docteur

LE PALMARES
Classement des nations
2011 : France
2012 : Brésil
2013 : Brésil
2014 : Chili
Open messieurs
2011 : Pierre-Louis Costes (France)
2012 : Eder Luciano (Brésil)
2013 : Eder Luciano (Brésil)
2014 : Tristan Roberts (Afrique du Sud)
Open dames
2011 : Isabela Sousa (Brésil)
2012 : Sari Ohhara (Japon)
2013 : Neymara Carvalho (Brésil)
2014 : Teresa Almeida (Portugal)
Juniors messieurs
2011 : Eduardo Rodríguez (Espagne)
2012 : Maxime Castillo (France)
2013 : Jefferson Bustos (Costa Rica)
2014 : Yoshua Toledo (Chili)
Juniors filles
2012 : Shiori Okazawa (Japon)
2013 : Glorielys Oropeza (Venezuela)
2014 : Carolina Botteri (Pérou)
Drop Knee
2011 : Ardiel Jiménez (Espagne)
2012 : Iain Campbell (Afrique du Sud)
2013 : Luis Rodriguez (Venezuela)
2014 : Amaury Lavernhe (France