Agenda BodyboardAquitainebodyboard

[Evénément] Finales en vue pour les mondiaux de Bodyboard

castillo_alex_mondiux_bodyboard_isa-gonzales
Alex Castillo, ISA/Gonzales

Pas forcément brillants mais suffisamment efficaces, les Français ont fait un pas de plus vers les finales, mercredi, lors de la 4e journée des championnats du monde de bodyboard à Iquique, au Chili (7-14 décembre).

Trois Français étaient concernés mercredi par la quatrième journée des Mondiaux chiliens. Sur le spot de Punta 1 où les vagues avaient légèrement gonflé par rapport à la veille (1m20 à 1m50 en fin de journée), Amaury Lavernhe a de nouveau démontré qu’il avait du coffre et du talent pour passer un tour de plus dans les deux catégories où le champion du monde est engagé.

Lavernhe voit double
Le capitaine des Bleus n’a pas eu à trop en faire en drop knee pour assurer la deuxième place qualificative derrière le Péruvien Cesar Bauer (11,77 pts à 11,50 pts) car très largement devant le Brésilien Eder Luciano (3,03 pts). Le Réunionnais est ainsi qualifié pour la finale du tableau principal de cette catégorie, à une marche de la grande finale, celle qui offrira le titre mondial au meilleur des quatre qualifiés.

Arnoux suit le rythme
En Open, la catégorie reine de ces Mondiaux, Lavernhe a davantage craint le retour du Venezuelien Angelo Freda (13,33 pts à 12,06 pts) dans une série ultra dominée par le Chilien Alan Munoz, lequel a signé le deuxième meilleur total de la journée sur son home spot (17,04 pts). Un peu plus tôt, Jérémy Arnoux avait lui aussi validé son ticket pour les demi-finales du tableau principal. Comme Lavernhe, le Guadeloupéen a pris la deuxième place de son heat, derrière le Sud-Africain Storm Prestwich. L’Afrique du Sud qui impressionne puisque Tristan Roberts a, lui, obtenu la meilleure note (9,33 pts) et le meilleur total (18 pts) du jour.

Castillo à une marche de la finale
Troisième tricolore en lice mercredi, Alex Castillo a, lui aussi, assuré la deuxième place pour grimper au tour suivant, soit la finale du tableau principal. Le jeune arcachonnais est d’ores et déjà assuré de terminer dans le Top 6 de sa catégorie mais, à un tour de la grande finale, son objectif avoué, gageons qu’il ne souhaite pas se contenter de ce classement honorifique.

La France à la 4e place du classement des nations
A l’aube du 5e jour, ce jeudi, l’équipe de France a trois de ses représentants en finales de tableaux principaux (Amaury Lavernhe en drop knee, Alex Castillo en junior et Anne-Cécile Lacoste chez les dames) ; deux en demi-finales de tableau (Lavernhe et Jérémy Arnoux en Open) ; et un autre en repêchages (Kim Véteau en juniors filles).
Autant d’éléments qui vont devoir continuer d’avancer pour augmenter le capital points tricolore. A mi-parcours des Mondiaux, la France occupe le quatrième rang du classement par nations, ex-aequo avec l’Afrique du Sud. Chez lui, le Chili – dernier pays à n’avoir perdu aucun concurrent – est installé aux commandes devant les Péruviens et les Portugais. Il reste quatre jours pour inverser la tendance et aller cueillir les titres pour lesquels la France fait le long déplacement.

LES RESULTATS DE MERCREDI
Open – 3e tour
Série 1 : 1. Storm Prestwich (AfS) 13.40, 2. Jeremy Arnoux (Fra)  11.60, 3. Santiago Sanches (Arg)  9.40, 4. Manuel Toro (Ven)  5.00
Série 2 : 1. Alan Munoz (Chi) 17.04, 2. Amaury Laverhne (Fra) 13.33 3. Angelo Freda (Ven) 12.06, 4. Hugo Pinheiro (Por) 6.36
Junior – 2e tour
Série 2 : 1. Miguel Adao (Por) 14.83, 2. Alexandre Castillo (Fra) 12.24, 3. Abner De Arce (PRi) 11.77
Drop Knee – 2e tour
Série 1 : 1. Cesar Bauer (Per) 11.77, 2. Amaury Laverhne (Fra) 11.50, 3. Eder Luciano (Bré) 3.03

LE PROGRAMME DU JOUR
[ce jeudi, en heures françaises]
12h00 : Open – 4e tour (Jérémy Arnoux et Amaury Lavernhe)
12h40 : Open dames – 3e tour (Anne-Cécile Lacoste)
13h00 : Drop Knee – 4e tour (Amaury Lavernhe)
13h20 : Juniors – 3e tour (Alex Castillo)
16h40 : Open – 5e tour (Jérémy Arnoux et Amaury Lavernhe si qualifiés)

Ce qu’il faut savoir
Championne du monde en 2011 aux Canaries, deuxième en 2012, absente en 2013, la France va tenter de reconquérir le titre mondial par équipes en comptant sur les performances individuelles de ses six sélectionnés. Trois Français ont déjà remporté le titre mondial individuel ISA : Nicolas Capdeville en 1992 (Lacanau, France) et 2002 (Afrique du Sud), Pierre-Louis Costes (2011, Canaries) et Maxime Castillo en junior (2012, Venezuela).

La sélection
Amaury Lavernhe
Catégorie : Open et drop knee – 29 ans – La Réunion – Champion du monde 2010 et 2014; champion du monde par équipes 2011
Jérémy Arnoux
Catégorie : Open – 27 ans – Guadeloupe – Vainqueur de la coupe de France La Salie 2014
Maxime Castillo
Catégorie : Open – 19 ans – La Salie/Arcachon – Champion du monde juniors 2012
Anne-Cécile Lacoste
Catégorie : Open dames – 32 ans – La Salie/Arcachon – 5e mondiale en 2012, vice-champion d’Europe 2013, championne du monde par équipes 2011
Alexandre Castillo
Catégorie : juniors – 18 ans – La Salie/Arcachon – Vice-champion d’Europe juniors 2014
Kim Véteau
Catégorie : juniors filles – 17 ans – Guadeloupe – Championne de France espoirs

Le plateau
13 nations participent à cette 4e quatrième édition au Chili. Parmi les nations fortes figurent la France, le Brésil, l’Australie, l’Afrique du Sud et le Portugal. Le Brésilien Eder Luciano, double champion du monde ISA en titre, remet en jeu son trophée.

Le bodyboard et l’ISA
Si les championnats du monde de bodyboard existent depuis 2011 dans une forme indépendante des autres disciplines du surf, le bodyboard est une tradition au sein des Mondiaux ISA depuis 1988, année du premier titre décerné. Jusqu’en 2011, le bodyboard était compris dans les ISA world games (comme le longboard). La 1re édition des World Bodyboard Championships a donc eu lieu cette année-là aux Canaries; les deux suivantes à Playa Parguito, au Venezuela.

Le Chili
Les pays d’Amérique du sud et d’Amérique latine accueillent régulièrement des Mondiaux ISA depuis une demi douzaine d’années. Il s’agit pourtant d’une première pour le Chili qui n’a encore jamais accueilli de championnats du monde ISA.

Les 5 catégories
Open messieurs, Open dames, juniors messieurs, juniors dames et Drop Knee Open.

Le format de la compétition
Les championnats du monde délivrent des titres individuels dans les 5 catégories ci-dessus. Ils délivrent également un titre mondial par équipes selon le classement des compétiteurs de chaque nation.
Chaque pays dispose ainsi de 7 athlètes : 3 Open messieurs, 1 Open Drop Knee, 1 Open dames, 1 junior messieurs, 1 junior dames. La France n’en a retenu que six puisqu’Amaury Lavernhe doublera en Open et en drop knee, spécialité dont il est le champion de France.
Enfin, un trophée est remis à la meilleure équipe de l’épreuve par relais : l’Aloha Cup.

Le palmarès
Par équipes
2011 : France
2012 : Brésil
2013 : Brésil
Open messieurs
2011 : Pierre-Louis Costes (France)
2012 : Eder Luciano (Brésil)
2013 : Eder Luciano (Brésil)
Open dames
2011 : Isabela Sousa (Brésil)
2012 : Sari Ohhara (Japon)
2013 : Neymara Carvalho (Brésil)
Juniors messieurs
2011 : Eduardo Rodríguez (Espagne)
2012 : Maxime Castillo (France)
2013 : Jefferson Bustos (Costa Rica)
Juniors filles
2012 : Shiori Okazawa (Japon)
2013 : Glorielys Oropeza (Venezuela)
Drop Knee
2011 : Ardiel Jiménez (Espagne)
2012 : Iain Campbell (Afrique du Sud)
2013 : Luis Rodriguez (Venezuela)

Le spot
La compétition se dispute à Punta 1, un spot au nord de Cavancha Beach, à Iquique. Cet endroit est réputé comme la meilleure vague pour le bodyboard de tout le Chili.
La vague est une droite très creuse qui déferle dans très peu d’eau sur un plateau rocheux. Elle produit des tubes très profonds. Le spot fonctionne à toute les tailles de vagues.
La température de l’air est d’environ 24 degrés à cette période. Celle de l’eau à 18 degrés.

Le programme
La 4e édition des Mondiaux de bodyboard se dispute du 7 au 14 décembre.

Live streaming
La compétition est à suivre en direct commenté (anglais) sur : http://isawbc.com/
Le décalage horaire est de 4 heures. Quand il est 13 heures au Chili, il est 17 heures en France